L’installation de 30 nurseries Biohut®

14 décembre 2020

Des refuges pour les jeunes poissons !

Le port de Cannes s’est associé à Ecocean pour l’installation de 30 nurseries Biohut® au début de l’été dernier. Objectif : favoriser le renouvellement de la biodiversité marine sur le littoral cannois.

Les Biohut® proposent des zones refuges et nourricières pour les pre­miers stades de développement de la biodiversité sous-marine. Ces nurseries constituent pour le Vieux port de Cannes la première étape vers l’obtention de la certifica­tion Ports-Propres Actifs en Biodi­versité. Cette démarche est en pleine cohérence avec le travail réalisé par la Ville de Cannes d’un côté et l’Union des Ports de Plaisance de l’autre. En additionnant celles du Port Canto et du Vieux port, la Ville de Cannes possède désormais 73 Biohut® sur son littoral. Un suivi écologique est pré­vu sur plusieurs années pour recenser les espèces qui s’y développeront.

Un écosystème riche et varié insoupçonné dans le Vieux port

Autre refuge permettant de dévelop­per la biodiversité-marine, l’épave de la barge en béton de l’entreprise Cheyresy et Fastout – ancien bureau de la société – coulée il y a cinq ans à la suite d’un coup de mer. Située au niveau de la plateforme technique du Vieux port, cette épave a été, après son naufrage, concassée dans l’eau pour avoir plus de profondeur. Depuis, elle est devenue une véri­table nurserie naturelle.

De nombreuses espèces s’y sont développées : des poissons (casta­gnole, dorade royale, sar à tête noire, mulet, oblade et même le poisson roi de la Méditerranée : le mérou…). On y trouve également différentes espèces d’étoiles de mer et des invertébrés tels que l’holothurie, la flabélline mauve et blanche, l’hervia processionnaire, la doris géante ou encore l’Anémone encrotante jaune et orange… Formant ainsi un écosys­tème riche et diversifié en plein cœur du Vieux port, sous les coques des bateaux.

La sensibilisation du grand public

Outre l’aspect environnemental, le projet a un autre objectif : sensibiliser le public aux bienfaits de cette action et à ses répercussions. Au programme : des panneaux expliquant le projet, des plaques au sol à certains endroits du port et des ateliers de sensibilisation en partenariat avec Ecocean, notamment lors de la journée pédagogique “L’Ecole au port”.

@Photographie Remy Dubas